Programmation 2018 des chantiers urbains: «L'administration Projet Montréal prend ses désirs pour la réalité»

Montréal, le 16 avril 2018 - Le chef d'Ensemble Montréal, M. Lionel Perez, a réagi ce matin à la présentation par l'administration Plante-Dorais de la programmation des travaux de voirie et d'eau pour l'année 2018. Il se questionne d'abord sur la pertinence d'annoncer un «seuil historique» d'investissements de 1,176 G$, montant qui correspond aux chiffres prévus dans le Programme triennal d'immobilisations (PTI) pour l'année 2018, mais qui ne reflètent aucunement le montant des travaux qui seront réalisés.

«Depuis ces dernières années, le taux de réalisation des travaux d'eau et de voirie à Montréal a augmenté à plus de 75% du montant du Programme triennal d'immobilisation. En effet, les services se donnent toujours une marge de manœuvre pour tenir compte des fluctuations du marché et des imprévus. Il est donc un peu exagéré, dans une annonce sur les chantiers à venir, de se vanter d'augmenter les sommes investies, sachant très bien que dans le meilleur des cas, entre 20% et 25% de ces investissements ne se concrétiseront jamais. C'est prendre ses désirs pour la réalité. Dans un an, cette administration devra expliquer aux Montréalais pourquoi les montants annoncés n'ont pas été réalisés», a déclaré M. Perez.

La question des voies cyclables supplémentaires prévues en 2018 a soulevé l'étonnement du chef de l'Opposition officielle : seulement 33 km sont prévus  cette années contre 59 km réalisés en 2017 par l'ancienne administration. «Projet Montréal s'est longtemps vanté d'être le parti des amateurs de vélo: est-il en train de renier sa base?», se demande M. Perez.

L'Opposition officielle s'étonne également que l'annonce de ce matin, qui portait sur l'ensemble des travaux prévus pour l'année en cours, n'ait pas fait mention des deux promesses électorales phares de Projet Montréal concernant les chantiers et leur impact sur la circulation: la «brigade des chantiers», qui devait s'assurer de la qualité des travaux, et l'«escouade mobilité», une unité spéciale qui interviendrait lors de situation d'urgence. «Encore une fois, Projet Montréal est mis en contradiction devant ses promesses électorales et ses choix une fois arrivé au pouvoir», a commenté M. Perez.

Par ailleurs, M. Perez a réitéré ses critiques concernant l'augmentation de 1,1% de la taxe de l'eau incluse dans le budget 2018 de l'administration Plante-Dorais, une hausse qui devait servir à accroître les investissements dans les infrastructures de l'eau. Or, les objectifs de réalisation sont les mêmes que pour les années précédentes, soit un peu plus de 137 km pour 2018.

«Après les hausses de taxes démesurées, la brigade des chantiers et l'escouade mobilité sont encore deux promesses en l'air de Projet Montréal. Ce parti continue de nous prouver qu'il ne sait pas comment respecter ses engagements», a conclu M. Perez.

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.