Iniquité dans le financement de la propreté - Les élus d'Ensemble Montréal réclament des brigades de propreté pour leurs arrondissements

Montréal, le 24 mai 2018 - Les maires des arrondissements de Pierrefonds-Roxboro (Dimitrios (Jim) Beis), Saint-Léonard (Michel Bissonnet), Montréal-Nord (Christine Black), Saint-Laurent (Alan DeSousa) et Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (Chantal Rouleau) réclament de l'administration Plante qu'elle finance la mise en place de brigades de propreté sur leur territoire.

Rappelons que la semaine dernière, le comité exécutif a décidé d'élargir le programme des brigades de propreté à cinq nouveaux arrondissements: Ahuntsic-Cartierville, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont-La Petite-Patrie, Verdunet Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

«Nous trouvons étrange que les cinq arrondissements choisis pour la deuxième phase du programme soient tous dirigés par des équipes de l'administration Plante. La propreté de nos rues est un enjeu qui touche tous les Montréalais, sans exception. Ce choix nous laisse donc perplexes, d'autant plus qu'aucun de nos arrondissements n'a été consulté pour faire partie de cette deuxième phase», a souligné Mme Christine Black, mairesse de l'arrondissement de Montréal-Nord.

Le programme des brigades de propreté est déjà implanté dans quatre arrondissements, soit ceux de Ville-Marie, du Sud-Ouest, de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et du Plateau-Mont-Royal. Si le souhait de la mairesse Plante était de l'étendre à l'ensemble de la ville, tel que spécifié dans sa plateforme électorale, pourquoi avoir choisi de favoriser uniquement des arrondissements de sa formation politique au détriment des autres?

Encore plus incompréhensible: quelques-uns des arrondissements d'Ensemble Montréal disposaient de leur propre programme de propreté avant que celui-ci ne soit aboli par l'administration Plante. Ainsi, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles avait un budget de 43 000 $ octroyé par la ville-centre pour l'embauche d'une brigade responsable du nettoyage et de l'entretien de certains parcs et places publiques. L'arrondissement devra puiser dans ses surplus pour combler cette coupure.                                           

«Dans le cas de Montréal-Nord, les 40 000 $ consacrés à notre programme de propreté des rues et des cours d'écoles ont été coupés par la ville-centre plus tôt cette année, sans explications. On nage dans l'arbitraire le plus complet. A-t-on coupé dans les arrondissements d'Ensemble Montréal pour financer la propreté dans les arrondissements de Projet Montréal?», demande Mme Black.

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.