Ensaf Haidar, épouse du blogueur saoudien Raif Badawi, appuie la demande de citoyenneté d'honneur pour son mari

Montréal, le 28 mai 2018 - Le conseiller de ville, district de Snowdon, M. Marvin Rotrand, le chef de l'Opposition officielle, M. Lionel Perez, ainsi que le président-fondateur du Centre Raoul Wallenberg pour les droits de la personne et ancien ministre de la Justice, M. Irwin Cotler, étaient à l'hôtel de ville de Montréal aujourd'hui pour y accueillir Mme Ensaf Haidar, épouse du blogueur saoudien Raif Badawi, détenu depuis 2012 dans son pays à titre de prisonnier d'opinion.

Mme Haidar, qui vit à Sherbrooke avec ses enfants, est à Montréal pour assister au dépôt de la motion présentée par MM. Rotrand et Perez demandant que la Ville de Montréal déclare M. Raif Badawi Citoyen d'honneur. La motion est inscrite à l'ordre du jour de la séance du conseil municipal d'aujourd'hui. Elle a également recueilli l'appui de personnalités politiques canadiennes comme l'honorable Marlene Jennings, ancienne députée fédérale, et M. Lawrence Bergman, ancien député à l'Assemblée nationale du Québec.

«Je suis extrêmement reconnaissante de l'attention continue que les élus montréalais procurent à la situation de mon mari. Après six ans de détention injuste, nous nous devons de maintenir la pression sur l'Arabie saoudite et de demander la libération de Raif. En nommant mon mari Citoyen d'honneur de Montréal, vous contribuez à accroître le mouvement international qui plaide en sa faveur. Mais surtout, vous entretenez l'espoir que bientôt, nos enfants pourront retrouver leur père sain et sauf», a déclaré Mme Haidar.

Ce n'est pas la première fois que les élus montréalais soulignent l'urgence de libérer Raif Badawi. Le 23 février 2015, le conseil municipal avait adopté une déclaration de soutien à M. Badawi dans laquelle ils demandaient l'intervention du gouvernement canadien pour sa libération.

«Trois ans plus tard, nous ne baissons pas les bras. Au contraire : plus la cause de M. Badawi reçoit des appuis, plus ces petits gestes en sa faveur s'additionnent et plus la pression sur le régime saoudien s'accentue. L'Arabie saoudite connaît plusieurs réformes depuis l'arrivée du prince héritier Mohammed ben Salman. C'est pourquoi nous gardons toujours l'espoir qu'il puisse bénéficier bientôt d'un pardon royal», a souligné M. Cotler, qui est également conseiller juridique de Raif Badawi.

«Raif Badawi a été condamné pour ses idées, pour son désir de promouvoir le dialogue et la coopération entre les peuples, pour sa promotion de la tolérance et de l'acceptation. Montréal se doit d'adopter une position ferme qui renforcera le mouvement mondial en faveur de sa libération immédiate», a ajouté M. Rotrand.

«La citoyenneté d'honneur que nous voulons conférer à M. Badawi est beaucoup plus qu'un geste symbolique. C'est un témoignage de solidarité de la part de tous les Montréalais, pour qui la liberté d'expression est et sera toujours une valeur fondamentale. C'est pourquoi nous invitons la mairesse Valérie Plante et tous les membres du conseil à soutenir cette importante motion en faveur de la liberté et de la démocratie», a conclu M. Perez.

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.