Ensemble Montréal veut davantage de représentants des minorités visibles et ethnoculturelles au sein des organismes paramunicipaux, associés et indépendants à la Ville de Montréal

Montréal, le 6 septembre 2018 - Le chef d'Ensemble Montréal, M. Lionel Perez, le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, M. Dimitrios (Jim) Beis, et la porte-parole en matière de diversité montréalaise et relations avec les communautés d'origines diverses, Mme Mary Deros, ont dévoilé une motion afin d'améliorer la représentation des personnes issues de la diversité culturelle au sein des organismes paramunicipaux, associés et indépendants à la Ville.

«À Montréal, une personne sur trois est issue des minorités visibles et ethnoculturelles. Pourtant, très peu sont représentées au sein des sociétés paramunicipales et organismes associés. L'administration Plante, critiquée pour la faible représentation des minorités visibles dans ses rangs, doit poser des gestes concrets en faveur de la diversité», a fait valoir M. Perez.

Les élus d'Ensemble Montréal demandent que les sociétés paramunicipales et organismes associés ayant plus de 30 employés implantent un programme volontaire d'accès à l'égalité en emploi et qu'un portrait annuel de l'évolution de la présence de minorités visibles soit rendu public annuellement.

«Il s'agit d'adopter les meilleures pratiques, puis d'évaluer ce qui peut être amélioré à partir d'un portrait d'ensemble. Ces balises permettraient assurément de tracer un chemin vers une meilleure représentativité des minorités visibles au sein des instances de la Ville», a affirmé M. Beis.

Diverses études confirment la sous-représentativité des minorités visibles et ethnoculturelles au sein des organismes paramunicipaux, associés et indépendants de la Ville, particulièrement pour ce qui est des fonctions de haute direction. La moindre des choses, pour Ensemble Montréal, serait que la Ville nomme des administrateurs issus de la diversité chaque fois qu'il est de sa responsabilité de le faire.

«Les nominations récentes au conseil d'administration de la Société du parc Jean-Drapeau, pour lequel aucune personne issue de la diversité n'a été choisie, démontrent à quel point le processus laisse à désirer. La Ville peut et doit mieux faire», a conclu Mme Deros.

Cette motion sera débattue lors du conseil municipal du 17 septembre prochain.

 

Motion pour l'amélioration de la représentation des minorités visibles et ethnoculturelles au sein des organismes paramunicipaux, associés et indépendants à la Ville de Montréal 

Attendu que la proportion de citoyens issus des minorités visibles et ethnoculturelles habitant sur le territoire de la Ville de Montréal en 2016 était de 33 %;

Attendu que l'article 2 de la Charte montréalaise des droits et responsabilités condamne toutes les formes de discrimination, notamment celles fondées sur l'origine ethnique ou nationale, la couleur, l'âge, la condition sociale, l'état civil, la langue, la religion, le sexe, l'orientation sexuelle ou le handicap;

Attendu que la Ville de Montréal s'est engagée à l'article 16 de la Charte montréalaise des droits et responsabilités à « favoriser la représentation des femmes de toutes les origines, des autochtones, des minorités visibles, des membres des communautés ethnoculturelles et des jeunes au sein des instances décisionnelles et consultatives »;

Attendu que selon le Portrait de la présence des jeunes au sein des instances décisionnelles et consultatives de la Ville de Montréal et de ses organismes associés, réalisé en 2015 par le Conseil jeunesse de Montréal, lequel incluait un volet sur l'appartenance ethnique, les sociétés paramunicipales et les organismes associés ne comptaient respectivement que 18 % et 10 % de représentants issus de minorités visibles au sein de leur conseil d'administration;

Attendu que l'étude de 2015 Diversité en tête, publiée par l'Institut de la diversité et Concertation Montréal, évoque que seulement 7,6 % de personnes issues de minorités visibles occupent des postes de haute direction dans le secteur public de la région métropolitaine de Montréal (moyenne qui diminue à 4,8 % si l'on comptabilise les élus, les secteurs public, privé, sans but lucratif, les nominations gouvernementales et les hauts dirigeants du milieu de l'éducation);

Attendu que le Conseil interculturel de Montréal a déposé un avis portant sur la participation citoyenne des personnes issues de la diversité au conseil municipal du 20 août 2018 qui constatait que ces personnes étaient peu représentées au sein des instances municipales, et plus particulièrement dans les fonctions de cadre de direction, où elles ne représentaient que 6 % des effectifs en 2015;

Attendu qu'une meilleure représentation des minorités visibles au sein des conseils d'administration des organismes paramunicipaux, associés et indépendants permettra une équité sociale contribuant à favoriser l'innovation, l'efficacité et la performance financière des diverses organisations;

Attendu que plusieurs nominations aux conseils d'administration des organismes paramunicipaux, associés et indépendants sont entérinées par le comité exécutif, le conseil municipal et/ou le conseil d'agglomération et donc entretiennent un lien avec la Ville de Montréal;

Attendu que les organismes paramunicipaux actuellement en place ne participent pas au programme volontaire d'accès à l'égalité à l'emploi;

Il est proposé par M. Dimitrios Jim Beis, maire de Pierrefonds-Roxboro

et appuyé par Mme Mary Deros, conseillère de ville de Parc-Extension

Que la Ville de Montréal réaffirme sa volonté d'assurer une meilleure représentativité des minorités visibles au sein des instances décisionnelles des organismes paramunicipaux, associés et indépendants et qu'elle profite de chaque occasion où il est de sa responsabilité de nommer des administrateurs pour désigner des gens issus des minorités visibles et ethnoculturelles;

Que la Ville de Montréal sensibilise et soutienne les organismes paramunicipaux, associés et indépendants pour qu'ils développent des mécanismes favorisant la diversité dans la composition de leur conseil d'administration;

Que la Ville de Montréal demande que les sociétés paramunicipales ayant plus de 30 employés implantent un programme volontaire d'accès à l'égalité en emploi basé sur le programme de la Ville;

Que le conseil municipal mandate le Conseil interculturel de Montréal de tenir un portrait annuel de la présence des minorités ethnoculturelles et visibles au sein des conseils d'administration des organismes paramunicipaux, associés et indépendants de la Ville de Montréal et qu'il incorpore ce portrait dans son rapport annuel.

 

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.