Sécurité des piétons et des cyclistes: Ensemble Montréal dénonce un exercice de relations publiques futile

Montréal, le 25 septembre 2018 - Après une réunion de la Commission de la sécurité publique consacrée aux piétons et aux cyclistes, hier soir, les élus d'Ensemble Montréal se demandent toujours où sont les mesures que la mairesse Plante avait promises pour diminuer le nombre de décès et de blessés graves sur nos routes.

«Nous en sommes à 18 accidents mortels impliquant des piétons et des cyclistes depuis le début de l'année à Montréal, sans compter les nombreux blessés graves et légers. Le bilan est catastrophique. Les Montréalais demandent des mesures concrètes et encore une fois, la mairesse leur répond avec un exercice de relations publiques futile, ayant pour principal objectif de dissimuler son inaction et celle de son administration», a déclaré M. Franceso Miele, leader adjoint d'Ensemble Montréal.

La séance de la Commission de la sécurité publique, par laquelle la mairesse Plante voulait recueillir des solutions « créatives » dans le but de prévenir de futures collisions, n'aura finalement servi qu'à entendre les nombreuses critiques des cyclistes et piétons à l'endroit du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), accusé de cibler ces deux groupes lors de ses opérations d'intervention.

«Pendant qu'elle tient cette consultation, l'administration appuie le plan du SPVM de diminuer la présence de policiers et de cadets affectés aux chantiers de construction à travers la ville. Voilà une décision qui nuit directement à la sécurité des cyclistes et des piétons. Pourtant, aucun membre de l'administration ou du SPVM n'a voulu parler de ce sujet hier soir. C'est incompréhensible», a ajouté M. Abdelhaq Sari, porte-parole d'Ensemble Montréal en matière de sécurité publique et vice-président de la Commission sur la sécurité publique.

 

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.