Ensemble Montréal demande que la Ville se dote d'un plan de lutte contre les rats

Montréal, le 10 octobre 2018 - L'accroissement du nombre de chantiers de construction à travers la ville n'apporte pas que des désagréments à ceux qui doivent se déplacer; il entraîne également une augmentation de la présence de rats dans les lieux publics. C'est du moins l'avis de plusieurs experts consultés par Ensemble Montréal au cours des derniers mois, pour qui les efforts de la Ville pour contrôler l'afflux de ces rongeurs sont nettement insuffisants.

«D'autres grandes villes comme Paris, New York ou Chicago ont adopté des plans de gestion des rats, mais Montréal continue de gérer de manière ponctuelle, en répondant tant bien que mal aux plaintes de citoyens adressées au service 311. Il est plus que temps que la Ville se dote d'un véritable plan», a déclaré M. Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal.

Le nombre de demandes reçues par le 311 et liées à la présence de rats a augmenté constamment depuis trois ans, avec une moyenne annuelle de 888 appels. Pour 2018, on en comptait déjà 558 à la fin de juillet. «Sans parler des centaines de citoyens qui font appel aux services d’un exterminateur parce qu’il y a une certaine gêne à admettre un problème de rats», a ajouté M. Perez.

L'Opposition officielle déposera donc, lors du prochain conseil municipal, une motion proposant l'instauration d'un plan de lutte contre les rats contenant diverses mesures comme:

- la mise en place, lors de travaux impliquant l'ouverture du système d'égouts, d'une procédure de dératisation systématique pendant la durée des travaux;

- la révision du système de gestion des déchets domestiques et commerciaux (heures de collectes, conteneurs, etc.) afin de réduire la présence des rats et d'améliorer la propreté dans les lieux publics;

- un programme de remplacement progressif des poubelles ouvertes dans les lieux publics par des poubelles fermées.

«En plus d'être porteurs d'un nombre impressionnant de maladies, les rats sont responsables de la détérioration des immeubles en grugeant fils, câbles et structures de support. C'est pourquoi Montréal a besoin d'une solution durable, qui s'attaque non seulement aux rats, mais également à leurs sources de nourriture, principalement les déchets domestiques et commerciaux», a conclu la leader de l'Opposition officielle, Mme Karine Boivin-Roy.

Motion de l'Opposition officielle 65.02
Séance du conseil municipal du 22 octobre 2018

Motion afin que Montréal se dote d'un plan pour contrôler la présence des rats dans les lieux publics

Attendu que la présence des rats dans les milieux urbains peut avoir des impacts sanitaires reliés à la transmission de maladies en plus de générer des dégâts aux immeubles, aux espaces verts ainsi qu'aux infrastructures publiques;

Attendu que selon l'industrie de la gestion parasitaire, la Ville de Montréal compte entre 5 et 6 millions de rats en 2018, soit entre 2 et 3 rats par habitant, lesquels vivent pour la plupart dans les égouts de la Ville;

Attendu que leur accès à de la nourriture (généralement sous forme de déchets domestiques ou commerciaux) ainsi que la multiplication des chantiers qui perturbent leur habitat sont les causes principales de la présence des rats dans les lieux publics;

Attendu que les bris occasionnés par la vétusté du système d'égout montréalais et la multiplication des chantiers impliquant l'ouverture dudit système facilitent la propagation des rats jusque dans les lieux publics;

Attendu que les services 311 de la Ville de Montréal ont reçu plus de 2 350 appels pour des demandes d'extermination de rats de 2016 à 2018 seulement;

Attendu que de nombreux citoyens font directement appel à des entreprises de gestion parasitaire plutôt qu'à la Ville et ne déclarent donc pas la présence ou l'infestation de rats sur leur propriété;

Attendu que la Ville de Montréal s'est dotée du Règlement sur l'extermination, du Règlement sur la salubrité, l'entretien et la sécurité des logements, du Règlement sur la construction et la transformation de bâtiments, du Règlement relatif à l'inspection des aliments et du Règlement sur le logement et a récemment adopté le Plan d'action 2018-2021 pour des conditions de logement décentes lesquels fournissent aux arrondissements le pouvoir d'agir contre la présence de vermine et de rongeurs sur leur territoire;

Attendu que la Ville de Montréal contrôle les populations de rats uniquement de manière ponctuelle en faisant usage de rodenticides et que selon l'Organisation mondiale de la santé, cette pratique n'est pas une solution à long terme;

Attendu que plusieurs grandes villes telles que Paris, New York, Chicago, Washington D.C. ou encore Vancouver ont adopté des plans de gestion des rats comprenant des mesures telles que la révision complète de leur système de gestion des déchets domestiques et commerciaux, une campagne de sensibilisation et le remplacement de poubelles ouvertes par des poubelles fermées dans les lieux publics les plus fréquentés;

 

Il est proposé par Lionel Perez, conseiller de la Ville du district Darlington

et appuyé par Karine Boivin-Roy, conseillère de la Ville du district de Louis-Riel

Que la Ville de Montréal se dote d'un plan pour contrôler la présence des rats dans les lieux publics qui comprend les mesures suivantes :

- Mettre en place, lors de travaux impliquant l'ouverture du système d'égouts, une procédure de dératisation systématique pendant la durée complète des travaux pour gérer l'afflux de rats pouvant s'en échapper;

- Revoir le système de gestion des déchets domestiques et commerciaux (heures de collectes, conteneurs, etc.) afin de réduire la présence des rats et d'améliorer la propreté dans les lieux publics;

- Lancer une campagne de sensibilisation ciblée auprès commerçants du secteur de l'alimentation dans l'optique de faire respecter les règles d'hygiène dans les lieux publics ainsi qu'auprès des résidents afin de les encourager à déclarer à la Ville la présence ou l'infestation de rats pour mieux documenter le problème;

- Planifier un programme de remplacement progressif des poubelles ouvertes dans les lieux publics par des poubelles fermées.

 

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.