Promesse «tenue»? Aucune des intersections dangereuses n'a été sécurisée en 2018

Montréal, le 1er novembre 2018 - S'il faut en croire un article de Radio-Canada, la mairesse Plante aurait «tenu» sa promesse de sécuriser les artères dangereuses à Montréal au cours de sa première année au pouvoir. Or, les informations qu'Ensemble Montréal a recueillies montrent une tout autre réalité.

En effet, le 19 octobre dernier, dans une réponse écrite à une question posée par le chef de l'Opposition officielle, M. Lionel Perez, le directeur des transports de la Ville de Montréal, M. Benoit Champagne, a dressé la liste des 64 intersections «qui ont fait ou feront l'objet en 2018 d'un réaménagement géométrique pour les rendre plus sécuritaires». 

Mais à la lecture de cette liste, on remarque vite que les 64 intersections dont il est question n'ont pas été sécurisées. En effet, à la colonne «Statut», chacune des intersections porte la mention «Commencé». Aucune n'affiche un statut «Complété». Il est donc faux d'affirmer, comme le fait Radio-Canada, que la mairesse a tenu sa promesse.

Une autre des spécialités de l'administration Plante: jouer avec les mots. Ou est-ce encore «erreur de communication»?

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.