Montréal, le 8 avril 2019 – M. Francesco Miele, leader adjoint de l’Opposition officielle, et Mme Effie Giannou, conseillère de la Ville du district de Bordeaux-Cartierville, présenteront lors du conseil municipal du 15 avril prochain une motion qui permettra d’améliorer la représentation des jeunes au sein des conseils d’administration des organismes associés, des organismes indépendants et des sociétés paramunicipales à la Ville de Montréal.

«À Montréal, près d’une personne sur trois se situe dans la tranche d’âge des 15 à 35 ans. Pourtant, au sein des structures décisionnelles et consultatives de la Ville, les 18 à 30 ans ne détiennent que 6% des sièges, et les 31 à 40 ans, à peine 14%. La Ville doit donner l’exemple et faire une place aux jeunes. C’est la première étape vers une transition générationnelle tangible», a déclaré M. Miele.

Les élus d'Ensemble Montréal demandent que la Ville de Montréal fasse les modifications nécessaires pour réserver ou ajouter un siège pour une personne âgée de moins de 35 ans au sein de chacun des conseils d’administration des organismes associés ou indépendants et des sociétés paramunicipales.

Il s’agit d’ailleurs d’un engagement inscrit dans la Charte Montréalaise des droits et responsabilités (à l’article 16), qui stipule que la Ville de Montréal se doit de «favoriser la représentation des femmes de toutes les origines, des autochtones, des minorités visibles, des membres des communautés ethno­culturelles et des jeunes au sein des instances décisionnelles et consultatives».

En 2011, la Société de transport de Montréal (STM) est devenue la première société paramunicipale à réserver un siège jeunesse pour une personne de moins de 35 ans sur son conseil d’administration. Ensemble Montréal veut que le mouvement se généralise.

«Nous avons entendu l’appel des diverses organisations représentant les jeunes dans le milieu des affaires. Des organismes comme Force Jeunesse et le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec appuient notre démarche car ils connaissent l’importance de ce dossier pour la relève d’affaires», a ajouté Mme Giannou.

«Siéger sur des instances consultatives ou décisionnelles, comme des conseils d’administration, est une expérience formatrice qui permet de développer des compétences en gouvernance, en gestion des finances ou en philanthropie, pour ne nommer que celles-là. Cette possibilité doit être ouverte aux jeunes et la mesure que nous proposons leur permettra de prendre la place qui leur revient», a conclu M. Miele.


Motion visant à favoriser la présence de jeunes au sein des conseils d’administration et instances décisionnelles des organismes associés, organismes indépendants et sociétés paramunicipales à la Ville de Montréal

Attendu que, selon le Recensement de la population canadienne de 2016, les jeunes de 15 à 35 ans représentent un peu plus de 28,7 % de la population montréalaise;

Attendu que, selon le Portrait de la présence des jeunes au sein des instances décisionnelles et consultatives de la Ville de Montréal et de ses organismes associés (2015) du Conseil jeunesse de Montréal (CJM) («l’avis»), les jeunes de 18 à 30 ans (6 %) et de 31 à 40 ans (14 %) sont sous-représentés au sein des structures décisionnelles et consultatives de la Ville de Montréal;

Attendu que la Stratégie jeunesse Montréalaise 2013-2017 comptait, parmi les propositions d’actions pour le volet « gouvernance et engagement citoyen », de faire une « intégration des jeunes aux comités stratégiques et consultatifs municipaux ainsi qu’aux conseils d’administration des sociétés paramunicipales »;

Attendu que le point f de l’article 16 de la Charte Montréalaise des droits et responsabilités affirme que la Ville de Montréal s’engage à « favoriser la représentation des femmes de toutes les origines, des autochtones, des minorités visibles, des membres des communautés ethnoculturelles et des jeunes au sein des instances décisionnelles et consultatives »;

Attendu que l’avis du CJM démontrait que seulement 7 % des organismes répondant au sondage envoyé, soit six sur 83, ont des mesures en place pour favoriser la présence de jeunes sur leur conseil d’administration;

Attendu que dans ce même avis, il était recommandé « que la Ville de Montréal modifie les règlements de constitution de ses instances pour créer, à l’image de celui existant à la Société de transport de Montréal (STM), un siège réservé à la jeunesse »;

Attendu que la Ville de Montréal soutient déjà l’initiative « Leadership Montréal », administrée par Concertation Montréal, qui vise à favoriser la présence de jeunes sur les conseils d’administration, notamment par la formation du Réseau Jeunes Administrateurs (RJA) de la Jeune chambre de commerce de Montréal (JCCM) et des efforts de jumelage de candidats avec ces sociétés recherchant des administrateurs;

Attendu qu’en 2016, l’Assemblée nationale du Québec a adopté à l’unanimité le projet de loi n°693 : Loi modifiant la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État afin de favoriser la présence de jeunes au sein des conseils d’administration des sociétés d’État;

Il est proposé par Francesco Miele, conseiller de la Ville pour le district de Côte-de-Liesse;       
Appuyé par Effie Giannou, conseillère de la Ville pour le district de Bordeaux-Cartierville;

Que la Ville de Montréal fasse les modifications nécessaires aux règlements de ses instances pour réserver ou ajouter, au sein des conseils d’administration des organismes associés, des organismes indépendants et des sociétés paramunicipales, un siège pour une personne âgée de moins de 35 ans;

Que les sociétés municipales et paramunicipales se conforment à cette règle dès que possible au fil des nominations à venir;

Qu’un suivi annuel soit effectué, par le Conseil jeunesse de Montréal, sur la progression des modifications réglementaires requises et sur la progression des nominations jeunesse au sein des instances de la Ville.

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Jonathan Cohen, agent et représentant officiel.