Fermeture du chemin Camillien-Houde - Le mont Royal pour tous ! Ensemble Montréal soutient la mobilisation citoyenne et demande à l'administration Plante de consulter les citoyens

Montréal, le 6 mars 2018 - L'annonce précipitée de la fermeture du chemin Camilien-Houde à la circulation automobile sur le mont Royal dans le cadre d'un projet pilote par l'administration Plante a suscité une mobilisation citoyenne aux quatre coins de la grande région de Montréal.

En soutien à ce mouvement, Ensemble Montréal a déposé des résolutions auprès de 10 arrondissements demandant la tenue d'une consultation publique par l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), un organisme neutre et crédible, ainsi que la conduite d'études d'impact sur le transfert véhiculaire dans les quartiers avoisinants, rappelant du même coup à la mairesse que le mont Royal appartient à l'ensemble des Montréalais. Ces demandes seront également portées devant le conseil municipal par le biais d'une motion qui sera débattue au mois de mars. 

«Le refus de l'administration Plante de procéder à une consultation publique en amont du projet pilote va à l'encontre de toutes les bonnes pratiques en matière de participation publique et d'acceptabilité sociale et semble plutôt démontrer le dogmatisme de l'administration face à tout ce qui touche la place de la voiture en ville. Les élus d'Ensemble Montréal sont prêts à discuter du réaménagement du mont Royal et de la fin du transit véhiculaire; il suffit que la démarche s'appuie sur une vision d'ensemble et s'effectue en concertation avec les citoyens», a affirmé Lionel Perez, chef de l'Opposition officielle.

Ensemble Montréal déplore la façon dont l'administration Plante procède dans ce dossier depuis le début, c'est-à-dire dans la précipitation, sans vision d'ensemble, sans consultation publique et sans étude d'impact sur la circulation dans les quartiers avoisinants, en amont du projet pilote. La mise en œuvre de mesures mitoyennes et progressives a été rejetée d'emblée par le porteur du dossier, M. Luc Ferrandez, alors que la Mairesse balayait du revers de la main les craintes de plus de 25 000 signataires d'une pétition en opposition au projet.

«C'est plutôt en nous appuyant sur l'expérience concrète des usagers du parc ainsi que des citoyens qui empruntent le chemin Camillien-Houde en voiture, en autobus ou en vélo, que la Ville de Montréal pourra élaborer un projet rassembleur qui corrige les enjeux de sécurité du secteur, sans entraver l'accessibilité à tous les attraits du parc, tout en répondant aux besoins et aux attentes des usagers», a déclaré Francesco Miele, conseiller de la ville du district Côte-de-Liesse et porte-parole de l'Opposition officielle pour l'urbanisme et le mont Royal.

«Le mont Royal est une destination montréalaise, métropolitaine et touristique d'envergure et l'administration Plante ne peut tout simplement faire fi de l'acceptabilité sociale dans ce dossier. Loin d'"habiter Chicago", comme l'a prétendu la mairesse, des résidents de Pierrefonds-Roxboro à Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, en passant par les villes liées et les banlieues montréalaises, sont inquiets de préserver l'accessibilité au mont Royal et souhaitent être consultés sur la question», a conclu Lionel Perez.

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.