Conseil municipal de juin - Embauche des minorités visibles à la Ville : « Montréal perd une belle occasion de poser un geste concret »

Montréal, le 20 juin 2018 - La session de juin du conseil municipal, qui a pris fin hier soir, a une fois de plus été l'occasion pour l'Opposition officielle de démontrer une parfaite maîtrise des dossiers municipaux, tout en contraignant l'administration Plante-Dorais à s'expliquer sur sa gestion d'enjeux citoyens.

Ainsi, durant la période de questions des élus, Ensemble Montréal a voulu faire la lumière sur deux dossiers chauds, soit la décision de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal de démolir le terrain de balle-molle Nord au parc Jeanne-Mance et le projet de place piétonne au marché Jean-Talon qui soulève la colère des commerçants. D'ailleurs, plusieurs d'entre eux, ainsi qu'un imposant groupe de joueurs de balle-molle, se sont présentés lundi soir à l'hôtel de ville pour manifester leur mécontentement à l'endroit de l'administration Projet Montréal.

« Nous faisons face à une administration intransigeante, qui poursuit coûte que coûte une idéologie à laquelle les Montréalais n'adhèrent pas. La démolition du terrain Nord au parc Jeanne-Mance et les transformations au marché Jean-Talon démontrent encore une fois leur dogmatisme et un manque total de considération pour les citoyens concernés, c'est désolant », a affirmé M. Perez.

La diversité en emploi devra attendre

Les élus d'Ensemble Montréal ont présenté deux motions au conseil municipal de juin. La première demandait au comité exécutif de travailler avec les différents syndicats municipaux afin d'ouvrir à la fois aux candidats externes et aux employés déjà en place les postes à combler à la Ville de Montréal. L'objectif étant de favoriser l'embauche des membres des minorités visibles ou ethniques, encore fortement sous-représentés dans les effectifs de la Ville.

Malheureusement, l'administration Plante-Dorais n'a pas cru bon d'appuyer cette motion dans sa forme originale, proposant des amendements qui lui auraient enlevé sa raison d'être. C'est pourquoi le chef d'Ensemble Montréal a préféré retirer la motion avant qu'elle ne passe au vote.

« Nous proposions une approche concrète et pragmatique pour que la Ville améliore son bilan sur le plan de la diversité en emploi, qui est, disons-le, aberrant. Si la présente administration est satisfaite des efforts actuels d'embauche des minorités visibles, nous ne le sommes pas! Alors que le tiers de la population montréalaise s'identifie à une minorité visible, ce groupe ne compose que 13 % des employés de la Ville. C'est un sujet qui nous tient à cœur et nous allons revenir à la charge au cours des prochains mois », a déclaré M. Perez.

L'autre motion d'Ensemble Montréal, demandant la création d'un programme visant à déployer un réseau de corridors de biodiversité sur l'île de Montréal, a été adoptée par le conseil municipal.

« Nous nous sommes basés sur le projet de corridor de biodiversité de Cavendish-Laurin-Liesse, que nous avons développé dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Ce projet, qui a fait l'objet d'un concours d'architecture de paysage, favorisera le maintien de la biodiversité, en plus d'offrir aux citoyens divers parcours qui deviendront des destinations récréatives. Nous pensons qu'un tel programme sera un ajout significatif vers l'atteinte des objectifs de verdissement, de préservation de la biodiversité et de protection des milieux naturels de la Ville de Montréal », a précisé M. Alan DeSousa, maire de l'arrondissement de Saint-Laurent.

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Brigitte Roussy, Attachée de presse, Cabinet de l'Opposition officielle, 514-248-0160

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Jonathan Cohen, agent et représentant officiel.