LES ARRONDISSEMENTS

Ahuntsic-Cartierville

Ahuntsic-Cartierville

S'étendant en bordure de la rivière des Prairies, à l'extrémité nord-ouest de Montréal, l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville regroupe six quartiers : Cartierville, Nouveau-Bordeaux, Nicolas-Viel, Sault-au-Récollet, Saint-Sulpice et la Visitation.

Ce serait par le ruisseau Prévost, qui aboutissait dans l'anse à l'ouest du parc Nicolas-Viel, que Jacques Cartier, lors de son voyage en 1535, aurait abouti au village d'Hochelaga.

En savoir plus

Anjou

Anjou

En 1886, la paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice était détachée des paroisses de Saint-François-d'Assise-de-la-Longue-Pointe et du Sault-au-Récollet.

Le 5 mars 1915, par le chapitre 105 des Lois 5 George V, la paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice devient la ville Saint-Léonard-de-Port-Maurice (soit l'actuel arrondissement de Saint-Léonard).

En savoir plus

Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce est un des dix-neuf arrondissements de la ville de Montréal. Depuis les réorganisations municipales de 2002, il est composés de deux quartiers: Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce, deux anciennes villes annexées à la ville de Montréal le 4 juin 1910.

En savoir plus

L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève

L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève

Notre arrondissement est issu de la fusion de deux anciennes municipalités porteuses d'une grande et belle histoire que des passionnées du sujet se plaisent à raconter et à écrire. Le 24 octobre 1678, le gouvernement Frontenac accorda l'île, alors nommée île Bonaventure, en seigneurie à Jacques Bizard. Cette date marque le début de l'histoire de l'île-Bizard. La Société patrimoine et histoire de l'île Bizard en a célébré le 325e anniversaire en 2003 par plusieurs festivités tout au cours de l'année.

En savoir plus

Lachine

Lachine

L’histoire lointaine de Lachine commence en 1534 lorsque François 1er envoie le capitaine Jacques Cartier à la recherche d’une route maritime conduisant vers l’Asie. Ce dernier est convaincu qu’en remontant le grand fleuve du Canada, il trouvera le passage recherché. Mais il fallait d’abord contourner cet obstacle majeur qu’était le Sault Saint-Louis : faire halte, décharger les marchandises, les entreposer, les transporter.

En savoir plus

LaSalle

LaSalle

Contrairement à ce que leur nom nous laisse croire, les rapides de Lachine sont situés à LaSalle. Cette appellation vient du fait que, sous le Régime français, le cœur de la paroisse de Lachine était situé sur le territoire actuel de LaSalle. Depuis, ce noyau villageois s’est déplacé pour constituer le vieux Lachine, et le territoire situé devant les impétueux rapides a pris le nom du premier seigneur de l’endroit, l’explorateur Robert René Cavelier de La Salle.

En savoir plus

Le Plateau–Mont-Royal

Le Plateau–Mont-Royal

Dès 1745, la Ville déborde des fortifications et le faubourg Saint-Laurent s'agrandit vers le nord.

En 1792, l'administration de la Ville de Montréal décide de porter à 100 chaînes (environ deux kilomètres) des fortifications les limites de la Ville.

Au nord, la montagne et la rue Duluth deviennent les nouvelles bornes de Montréal.

En savoir plus

Le Sud-Ouest

Le Sud-Ouest

L'inauguration de la mairie est un événement qui a marqué l'histoire du Sud-Ouest. Moment significatif, elle nous ramène au passé de notre arrondissement, à son histoire.

Voici un survol historique de l'évolution de l'arrondissement, de la mairie et de son conseil d'arrondissement. Êtes-vous prêts? Retour en 2002...

En savoir plus

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

L'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a été constitué en paroisses qui ont été annexées à la Montréal jusqu'en 1918. Le nom de l’arrondissement rappelle Honoré Mercier, homme politique influent du XIXe siècle, le village indien d’Hochelaga, et le fondateur de Montréal, Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve.

En savoir plus

Montréal-Nord

Montréal-Nord

L'origine du territoire nord-montréalais remonte à aussi loin que celle de la Nouvelle-France, époque de la découverte de terres nouvelles par des noms aussi prestigieux que Jacques Cartier et Samuel de Champlain qui ont marqué l’histoire des Amériques, du Canada, de Montréal.

En savoir plus

Outremont

Outremont

En 1663, les messieurs de Saint-Sulpice deviennent seigneurs de l'île de Montréal. Désirant accroître l'exploitation rurale de leur fief, ils le subdivisent selon un système de rangs, en terres longues et minces. Le 9 novembre 1694, Doiller de Casson cède six terres sur le versant nord du mont Royal aux familles Tessier, Gervais et Prud'homme.

En savoir plus

Pierrefonds-Roxboro

Pierrefonds-Roxboro

HISTORIQUE DE PIERREFONDS

L’histoire de l’ancienne ville de Pierrefonds remonte à 1741 lorsque la paroisse de Sainte-Geneviève est fondée; elle est alors composée de ce que nous connaissions comme étant les villes de Pierrefonds, L’Île-Bizard, Sainte-Geneviève, Roxboro et Dollard-des-Ormeaux.

En savoir plus

Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

L’origine de Pointe-aux-Trembles date de 1674, lorsqu’une ancienne municipalité portait ce nom avant d’être annexée en 1982 par la Ville de Montréal.

Un des attraits de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles est, entre autres, Le Fort de la Pointe-aux-Trembles sur l’Île de Montréal.

En savoir plus

Rosemont–La Petite-Patrie

Rosemont–La Petite-Patrie

L'un des quartiers de l'arrondissement a fêté en 2005 ses cent ans. En effet, c'est en 1905 que la municipalité de La Petite-Côte est devenue le village de Rosemont. À cette époque, les limites du territoire étaient les suivantes : à l'ouest, la voie ferrée du CP, au nord, le boulevard Rosemont, au sud, la rue Rachel, et à l'est, le boulevard Pie-IX.

En savoir plus

Saint-Laurent

Saint-Laurent

Situé au coeur de l’île de Montréal, Saint-Laurent bénéficie d’une position géographique enviable, d’une grande accessibilité au réseau autoroutier et collectif (train de banlieue, métro, bus) et d’une proximité avantageuse avec l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. L’arrondissement compte quelque 103 000 habitants et s’étend sur plus de 43 km2.

En savoir plus

Saint-Léonard

Saint-Léonard

De l'année de sa fondation, en 1886, à aujourd'hui, l'histoire de Saint-Léonard se découpe en trois épisodes marquants.

DE 1886 AU MILIEU DES ANNÉES 1950

Cette période est dominée par la vie rurale. La communauté léonardoise est stable et homogène. Le nombre total d'habitants évolue peu : la population passe de quelques centaines de résidents en 1886, à 326 en 1921, et à 925 en 1956.

En savoir plus

Verdun

Verdun

Désigné à ses débuts Côte des Argoulets, le territoire de la future ville de Verdun consistait, au 17e siècle, en un lieu de fortification stratégique de Ville-Marie où la population se réfugiait lors des fréquentes attaques iroquoises.

En savoir plus

Ville-Marie

Ville-Marie

Même si les siècles ont passé depuis sa fondation, Montréal reste marquée, encore aujourd’hui, par l’empreinte qu’ont laissée ceux et celles qui l’ont bâtie. Comme il est facile de s’en douter, l’histoire de Ville-Marie reste indissociable de celle de la métropole.

En savoir plus

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'arrondissement de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension n'était qu'une vaste campagne parsemée de terres agricoles. Puis, l'inauguration du chemin de fer Canadien Pacifique en 1878, ainsi que la mise en service du tramway électrique en 1892, établissent les débuts de la croissance du quartier.

En savoir plus

Restons en contact


1100, Boul. Crémazie Est
Suite 207
Montréal, QC H2P 2X2
514-903-1207
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Autorisé par Robert Richard, agent officiel.