Un nouveau souffle pour le centre-ville et l’est de Montréal

Deux endroits de Montréal méritent une attention particulière en raison d’enjeux spécifiques : le centre-ville, qui doit se remettre de la pandémie, et l’est de Montréal, qui a manqué d’amour et est marqué par le départ de grandes industries.

Le plan centre-ville

Déserté par les travailleurs, les étudiants et les touristes, le centre-ville est aujourd’hui méconnaissable. Afin de lui redonner son unique vitalité, nous travaillerons à le rendre le plus habité, plus occupé et plus visité.

Pour un centre-ville plus habité, nous proposons de :

  • Favoriser la conversion des tours à bureaux inoccupés en immeubles résidentiels, en débloquant une enveloppe de 40M$:
    • Bureau d’accompagnement et d’expertise réglementaire;
    • Gratuité du permis de transformation à 1$ (actuellement 9,80 par 1000$);
    • Catégorisation résidentielle dès le début des permis. 
  • Créer des milieux de vie invitants pour les familles en rendant le centre-ville plus propre, plus sécuritaire et en construisant de nouvelles écoles et des parcs;
  • Créer un nouveau quartier mixte et dynamique de 10 000 à 20 000 logements à la Cité-du-Havre qui sera accessible à tous les types de ménages et tous les budgets;
  • Créer un projet mixte sur le site de l’ancienne gare d’autocars de Montréal (Îlot Voyageur) incluant des logements étudiants et sociaux, des bureaux à vocation publique et communautaire et des commerces.

Pour un centre-ville plus visité, nous proposons de :

  • Faire du nouveau quartier de la Cité-du-Havre une destination internationale en : donnant l’accès aux berges (avec une plage de un demi kilomètre sur la jetée Mackay et des activités nautiques dans les bassins); reliant le parc Jean-Drapeau au Vieux-Montréal avec deux passerelles piétonnes et cyclables au bout des quais Pointe-du-Moulin et Bickerdike; et en mettant en valeur le riche patrimoine industriel (notamment le Silo #5 et l’édifice Five Roses) et de l’Expo 67 du site;
  • S’assurer que le REM de l’Est soit non seulement bien intégré au centre-ville et dans l’est pour y faire transiter les travailleurs, mais également un vecteur d’attraction en étant un chef-d’œuvre architectural, autant dans ses aspects intérieurs qu’exterieurs;
  • Donner à la SDC du centre-ville une enveloppe de 10M$ pour remédier aux enjeux de propreté, de sécurité et de santé urbaine; 
  • Développer une stratégie pour embellir les façades du centre-ville et les vitrines commerciales;
  • Proposer une tarification universelle pour les grands stationnements souterrains du centre-ville afin de simplifier la vie à ceux qui désirent s’y acheminer et de les rendre plus attractifs;
  • Mettre en place la tarification incitative pour le stationnement à Montréal afin que les Montréalais payent moins cher leur stationnement lorsqu’ils utilisent des VLS, le covoiturage ou des voitures électriques;
  • Créer des zones géographiques de taxation différenciée afin de stimuler l’implantation de certaines industries et de venir en aide aux commerçants.

Une renaissance pour l’Est de Montréal

Pratiquement « oublié » pendant des décennies, l’Est de Montréal mérite notre plus grande attention. Son potentiel de renaissance est énorme : plus beau, plus vert, plus propre, plus agréable. De l’endroit le plus pollué de Montréal, nous voulons faire de l’Est l’endroit où il fait le mieux vivre. Tout d’abord, en y créant un pôle d’industries vertes et en faisant une « Silicon Valley » écologique. Nous avons l’ambition de remplacer les activités les plus polluantes de la métropole (reliées aux énergies fossiles) par les activités les plus innovantes pour la transition énergétique. 

Mais ce serait plus qu’un simple pôle économique, nous voulons une ville de commerces écologiques, de startups vertes, des habitations écoresponsables.    

Cette vision du développement économique et durable de l’Est s’accompagne d’une vision 100 000 habitants, qui attirera de nombreuses familles et de nombreux travailleurs au cours des prochaines années, notamment pour travailler dans notre fameuse « Silicon Valley » des technologies vertes. La Ville de Montréal doit s’assurer que les infrastructures sont en place pour les accueillir.  

Le projet de la renaissance de l’Est de Montréal est un projet collectif extraordinaire et sera une source de fierté inépuisable. Observons tout le chemin à parcourir, imaginons ensemble ce que pourrait être ce territoire et construisons-le main dans la main.  

Pour la création d’un pôle économique vert dans l’Est, Ensemble Montréal propose de :

  • Permettre une densification résidentielle autour des stations de l’Est de la ligne verte, dans l’axe du prolongement de la ligne bleue et du REM de l’Est pour créer des milliers de nouveaux logements;
  • Travailler avec les paliers de gouvernement provincial et fédéral afin de proposer un cocktail d’incitatifs fiscaux aux industries vertes pour la création d’un pôle d’entreprises vertes
  • Lancer une mission internationales d’économie verte pour attirer des entreprises à venir s’installer dans l’Est de Montréal
  • Mettre de l’avant une stratégie de requalification industrielle afin de maximiser les zones où il pourrait y avoir du développement résidentiel;  
  • Accélérer la décontamination et commencer dès la première année via un processus de phytoremédiation pour tous les terrains inoccupés et contaminés de l’Est afin qu’ils soient tous décontaminés d’ici 2035, conjointement avec les programmes existants;
  • Augmenter la capacité des infrastructures municipales (aqueducs, égouts, etc.);
  • Créer un centre de transbordement pour la livraison urbaine zéro carbone; 
  • Entamer des négociations de bonne foi avec la compagnie Ray-Mont logistiques qui vise l’achat de ses terrains dans le district Maisonneuve-Longue-Pointe afin de mieux développer les secteurs avec les citoyens et les autres partenaires; 

Pour améliorer la qualité de vie des citoyens de l’Est, une administration Coderre-Gelly proposera de :

  • Assurer la réalisation du prolongement de la branche nord du REM de l’Est vers Rivière-des-Prairies;
  • Pérenniser la navette fluviale et augmenter sa fréquence et ses dessertes vers le centre-ville et faire un projet pilote avec les banlieues riveraines (Terrebonne, Repentigny, Varennes, Boucherville);
  • Créer le projet de parc écotouristique sur l’île Sainte-Thérèse en collaboration avec les villes limitrophes et former un nouveau lien fluvial vers le  nouveau parc de l’île Sainte-Thérèse pour les résidents de l’Est de Montréal;
  • S’assurer d’une surveillance accrue de la qualité de l’air dans l’Est de Montréal et revoir les normes d’émission de gaz à effet de serre à la CMM.

Restez informés!

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles concernant le Parti, ses idées, ses initiatives, ses évènements et sur le travail que nous accomplissons dans votre quartier!