Signez notre pétition pour que Montréal autorise le vote postal

L’administration actuelle de Montréal refuse d’accorder le droit de vote par correspondance aux aîné.e.s de 70 ans et plus lors des élections municipales prévues en novembre 2021.

Cliquez ici

Réforme de la loi 101 : Ensemble Montréal et Denis Coderre réagissent

Image

MONTRÉAL, le 13 mai 2021 – Ensemble Montréal prend acte du projet de loi no 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français dévoilé aujourd’hui par le ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette. 

« Montréal est une métropole francophone, qui possède un cachet  unique en Amérique du Nord, et j’offre mon entière collaboration au ministre Jolin-Barrette afin que nous puissions protéger la langue française. Nous avons toutes les raisons de célébrer le fait francophone et d’en être fiers », souligne le chef d’Ensemble Montréal, M. Denis Coderre. 

Appuyé par l’équipe d’Ensemble Montréal, le maire de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis, déposera une motion d’ici les 120 prochains jours afin d’adopter une résolution pour conserver son statut bilingue, tel que décrit dans le projet de loi que nous continuerons d’analyser en profondeur. 

« Nous continuerons de protéger notre statut bilingue, il s’agit d’un projet de loi raisonnable qui nous permettra de défendre les citoyens de Pierrefonds-Roxboro dans des cadres établis, ce que nous nous attablons à faire immédiatement » ajoute le maire de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis.

« Il est important de protéger les droits des communautés anglophones, tout en assurant la valorisation et la protection de la langue française ; celle de la nation québécoise. L’essentiel de notre démarche s’inscrit parfaitement dans notre vision du Vivre-Ensemble; Montréal, c’est Molière qui rencontre Shakespeare : les droits de tous et chacune doivent être respectés afin d’atteindre l’équilibre », affirme Denis Coderre.

Par ailleurs, les élu.e.s d’Ensemble Montréal s’engagent à participer activement à la défense et la promotion du français, d’autant plus que notre statut de métropole nous permet d’aider le gouvernement dans la francisation et l’intégration des nouveaux arrivants.

« En tant qu’ancien ministre de l’Immigration du gouvernement du Canada et par souci de l’autonomie municipale, je crois que le rôle de Montréal devrait être d’aider à l’intégration des immigrants, de même qu’à leur francisation. Le tout pourra être facilité grâce à Réflexe Montréal ; une entente-cadre que notre administration avait obtenue en enchâssant le statut de métropole de Montréal dans La loi sur les Cités et les Ville », affirme M. Coderre.

De nouvelles mesures visant à assurer la préservation et l’émancipation de notre langue pourraient également être annoncées par l’équipe d’Ensemble Montréal, selon les conclusions qui seront tirées suite à l’étude approfondie du projet de loi. 

« Afin d’assurer de maintenir un équilibre dans le vivre-ensemble, j’annonce que les porte-paroles d’Ensemble Montréal en matière linguistique seront Hadrien Parizeau et Dimitrios Jim Beis. Leur proximité et leurs rôles de leaders dans leurs milieux réciproques sont déjà bien établis. C’est ça l’approche d’Ensemble Montréal : réunir des chefs de file dans leurs domaines pour servir les intérêts de tous les Montréalais et toutes les Montréalaises », conclut le chef d’Ensemble Montréal, M. Denis Coderre.

À lire aussi dans Le Devoir : Montréal, métropole québécoise francophone, par Hadrien Parizeau

Restez informés!

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles concernant le Parti, ses idées, ses initiatives, ses évènements et sur le travail que nous accomplissons dans votre quartier!