Candidate

Suzanne De Larochellière

Conseillère d'arrondissement

Saint-Léonard

District Saint-Léonard-Ouest


Retraitée de la Sûreté du Québec, Mme De Larochellière y a été policière pendant 30 ans. La majorité de sa carrière a été investie à lutter contre le crime organisé et les drogues.
Formée dès 1989 en prévention, elle est intervenue dans une multitude de contextes. Ayant oeuvré en infiltration durant une dizaine d’années où elle a eu l’occasion de connaître les rouages d’activités criminelles notamment celles liées aux moeurs et aux drogues. Comme enquêteur sur le crime organisé, elle a eu le privilège d’intervenir autant en milieu carcéral, qu’au sein des aéroports, des douanes, des hôpitaux, etc… Cette dernière a participé à plus de 900 enquêtes et 14 démantèlements de laboratoires chimiques clandestins de production de drogues de synthèse.

Son expertise a été reconnue dès 1998 par les tribunaux qui l’ont entendue à plus de 50 reprises comme témoin-expert pour des causes criminelles en matière de drogues, médicaments d’ordonnance, crime organisé, pratiques criminelles, cannabis, etc. et ce, tant à la Cour du Québec qu’en Cour supérieure. A ce titre, il faut ajouter le dépôt aux différents tribunaux d’autant de rapports d’expertises qui n’ont pas nécessité son témoignage.

Promue sergente-spécialiste en drogues en 2006, elle a collaboré non seulement sur l’ensemble du territoire québécois mais aussi de plusieurs milieux ; hospitaliers, régions éloignées, autochtones ou en région du Nunavut par exemple et ce, à travers divers dossiers et comités. Sa capacité à intervenir en français et en anglais lui a permis aussi de traverser les frontières afin de bénéficier et de diffuser certaines formations aux États-Unis.
Par le biais de l’enseignement, madame De Larochellière a su mettre à profit ses aptitudes en donnant plusieurs formations autant à l’École Nationale de Police du Québec qu’au Collège Canadien de Police à Ottawa. Ses présentations et formations ont aussi été présentées au-delà des services de police soit à différents civils dont ; juges, pharmaciens, militaires, médecins, infirmières, intervenants en libérations conditionnelles, procureurs (accréditées par le Barreau), etc. Mme De Larochellière possède une vision étendue des répercussions et de la consommation de toutes drogues.
Chez SIRCO, madame De Larochellière prend en charge le volet formation et prévention en entreprise, notamment pour la prévention de l’aspect alcool, drogues et médicaments au travail. Elle est également responsable de la gestion du service de gardiennage.

Restez informés!

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles concernant le Parti, ses idées, ses initiatives, ses évènements et sur le travail que nous accomplissons dans votre quartier!