Signez notre pétition pour que Montréal autorise le vote postal

L’administration actuelle de Montréal refuse d’accorder le droit de vote par correspondance aux aîné.e.s de 70 ans et plus lors des élections municipales prévues en novembre 2021.

Cliquez ici

Opération du 1er juillet : Ensemble Montréal dévoile une première proposition pour soutenir les locataires qui ont besoin d’un logement d’urgence

MONTRÉAL, le 1er juillet 2021 – Ensemble Montréal a dévoilé aujourd’hui une première proposition afin d’offrir un toit aux personnes dans le besoin et assurer que plus aucune famille ne se retrouve à la rue le 1er juillet. Le chef de la formation politique, M. Denis Coderre, propose la création d’une « unité 1er juillet » chargée de trouver et de louer une centaine de logements dont le bail serait ensuite cédé aux Montréalais qui n’ont pas réussi à se loger avant la journée des déménagements. Cette initiative donnera le ton aux idées qui seront proposées dans les prochains mois par Ensemble Montréal pour résoudre la crise du logement. 

« C’est inadmissible que des personnes se retrouvent à la rue avec leurs boîtes parce qu’elles n’ont pas pu se trouver un logement. Le 1er juillet est non seulement difficile, mais extrêmement angoissant pour plusieurs ménages; ce n’est pas une surprise pour personne. Nous devons agir en amont et, actuellement, l’administration Plante s’y prend beaucoup trop tard », a déclaré M. Coderre.

Cette démarche visant à sécuriser des logements pour les locataires les plus vulnérables serait réalisée en partenariat avec des organismes tels que la Mission Bon Accueil, qui travaillent déjà pour les personnes en situation d’itinérance. Une aide financière leur serait octroyée afin de couvrir les frais associés aux recherches de logements pour les citoyens qu’ils ne desservent pas habituellement.

« Il y a de la confusion présentement pour les Montréalais qui se retrouvent à la rue le 1er juillet : ils appellent au 311 pour ensuite être transférés au service de référence de l’Office municipal d’habitation de Montréal. Il faut une porte d’entrée claire et dédiée », a affirmé Mme Karine Boivin Roy, leader de l’Opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal et candidate à la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

« Les experts, ce sont les groupes communautaires qui font déjà un travail extraordinaire pour soutenir les personnes vulnérables. Ensemble Montréal veut leur donner les outils nécessaires pour poursuivre leur travail », a ajouté Benoît Langevin, porte-parole de l’Opposition officielle en matière d’itinérance.

La création d’une unité du 1er juillet permettrait en outre de soutenir les locataires qui ne remplissent pas les conditions pour se qualifier au Programme de supplément au loyer de l’Office municipal d’habitation de Montréal ou qui sont sur la liste d’attente en raison du manque d’unités, afin qu’ils ne basculent pas vers l’itinérance.

« Souvent, les gens qui se retrouvent à la rue le 1er juillet avaient initialement un logement avant d’être obligés de déménager. Ils ont donc une certaine capacité de payer et sont autonomes, bien qu’ils peuvent être en situation de précarité. En développant une approche proactive et bien planifiée, nous pouvons apporter des solutions de logement avant le 1er juillet de chaque année », a exprimé M. Sam Watts, président-directeur général de la Mission Bon Accueil.

Par ailleurs, cette démarche permettrait de limiter les dépenses associées à l’hébergement à l’hôtel pour les familles qui n’ont pas trouvé un logement après le 1er juillet, tout en évitant que ces dernières restent longtemps dans un état de précarité. Rappelons qu’en novembre dernier, 21 familles résidaient toujours à l’hôtel depuis le 1er juillet.

« Il est inacceptable que des familles doivent loger dans une chambre d’hôtel pendant des mois avec toute leur vie dans des boîtes entreposées quelque part. Nous avons le devoir de faire mieux et c’est ce que nous présentons; une solution qui, en plus, est à faible coût pour la Ville puisque le logement qu’elle réserve en signant un bail sera éventuellement cédé à un locataire dans le besoin », a souligné M. Guillaume Lavoie, coprésident du comité de la plateforme électorale d’Ensemble Montréal et candidat à la mairie de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Malgré les solutions d’urgence avancées, Ensemble Montréal demeure d’avis que l’ultime remède à la crise du logement passe par une augmentation de l’offre en matière d’habitation. C’est pourquoi la formation politique entend réunir tous les acteurs qui œuvrent dans le domaine autour de la même table : gouvernements, agences, constructeurs, promoteurs et groupes communautaires.

« La Ville de Montréal ne peut plus agir de manière isolée en blâmant les promoteurs et les gouvernements. Elle doit faire preuve de leadership, avoir une approche intégrée et s’assurer de la collaboration de ceux qui financent et construisent les habitations. La crise du logement est l’affaire de tous », a conclu M. Coderre. 

Restez informés!

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles concernant le Parti, ses idées, ses initiatives, ses évènements et sur le travail que nous accomplissons dans votre quartier!